Imprimer

EXCISION

Les mutilations génitales féminines : VERS UNE ADOPTION DE LOI


thumbnailA l’instar des autres pays, le Mali célèbre chaque année la journée internationale du 06 février. Journée de la lutte contre les mutilations génitales feminines/excision. Organisée par le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille en partenariat avec L'UNICEF, l'UNFPA, Plan Mali, la MINUSMA, Save Thé Children, L'OMS ET ONU Femmes. La cérémonie commémorative de la 14ème édition de cette journée s’est déroulée au CICB. Présidée par la ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille Mme Sangaré Oumou Ba, en présence du ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Thierno Hass Diallo, du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des sceaux Mamadou Ismaïla Konaté , du présent de l’assemblé nationale honorable Issiaka Sidibé parrain de l’évènement, de Mme Kéita Aminata Maïga, épouse du Président de la République et invitée d’honneur, des représentants de l’administration et des collectivités, des PTF, des organisations de défense des droits de la femme et de l’enfant et plusieurs partenaires du MGF/Excision.
Le Thème de cette année est: « une loi contre les violences basées sur le genre (VBG), un facteur de protection des droits humains ».


16640684 1458866360799518 1025806985847945417 nAu Mali les chiffres sont alarmants. Selon l'enquête démographique et de santé, de 2012 à 2013, 69% des filles âgées de 0 à 14 seraient victimes de l'excision contre 91% des femmes en âge de procréation, c'est-à-dire, des femmes âgées de 15 à 49 ans.
Selon l'ONU, il y aurait 200 millions de victimes de la mutilation génitale féminine et d'ici 2030, 15 millions de fillettes pourraient subir une forme de ce fléau.

Les mutilations génitales féminines recouvrent toutes les interventions incluant toute altération ou lésion des organes génitaux féminins pour des raisons non médicales. Selon OMS (organisation mondiale de la santé). Elles sont internationalement considérées comme une violation des droits des jeunes filles et des femmes. Elles sont le reflet d'une inégalité profondément enracinée entre les sexes et constituent une forme extrême de discrimination à l'égard des femmes et des jeunes filles. Ces pratiques violent également leurs droits à la santé, à la sécurité et à l'intégrité physique, le droit d'être à l'abri de la torture et de traitements cruels, inhumains ou dégradants, ainsi que le droit à la vie lorsqu'elles ont des conséquences mortelles.

L’ONG ASDAP était présente à la cérémonie de la 14ème édition. C’est l’un des ONG fortement engagée dans la lutte contre l’excision/ (MGF) au Mali en  partenariat avec BØRNEfonden. De sa création à nos jours ASDAP a mené plusieurs activités pour combattre ces pratiques. A travers des ateliers de formation, sensibilisation, qui permettent aux jeunes filles mutilées de se libérer, mais aussi en créant des discussions visant à aborder la question de l'excision pour que ces femmes puissent s'en affranchir. Notamment en mettant à leur disposition des outils d’analyse et de plaidoyer, des expertises, des témoignages et reportages de méthodes mises en œuvre et avérées efficientes à travers le monde.

15665470 1458866404132847 8369514468678572504 n

16508095 1458866400799514 3948602635937845071 n

Les activités dominantes de cette journée étaient entre autres sensibilisation, présentation sur les violences basées sur le genre, Slam sur MGF, projection de films documentaire sur les violences basées sur le genre, prestation d’artiste.                                                                                                                                                                                                                                    

                                                                                                                                                                              Kadidia BATHILY

P1000214

Participation

logo PACAS

Partenariat

20170111 085115

Equité

Nous Contacter

ASDAP
Faladiè, SEMA,
Rue 876, Porte 29, BP : 951
Bamako, Mali

Tél : +223 20 20 27 69
Fax : + 223 20 20 38 41
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.